top of page
  • Photo du rédacteurKarine Prost

Comme on se jette à l'eau !

Devenir qui nous sommes. Oser lâcher prise, franchir le pas… et naître enfin à soi-même. Grâce et malgré nos proches. Traversée symbolique au fil du courant d’une vie.


Silhouette fluette et douceur lasse, Florent Bugeau entre en scène pour hisser le foc et le génois du voilier de sa vie. Il nous y embarque, entre mers calmes et déchaînées, dessinant comme un patchwork de souvenirs. De ses tous premiers pas à ses espoirs de danse. De ses primes émotions cinématographiques à sa difficile relation avec son père. Du fondateur amour d’une mère à la difficile coupure du cordon…


Et d’orages en mer d’huile, d’anecdotes d’enfance en envies refoulées, l’artiste se livre. Il nous invite à nous reconnaitre dans son histoire pour oser, nous aussi, nous révéler et devenir nous-mêmes. Un peu comme on se jetterait à l’eau.



L’ensemble est touchant et invite souvent au sourire. Mais le texte est par moment un peu confus et l’on ne sait pas toujours qui (de son père ou sa mère) il incarne. Le spectacle gagnera aussi à trouver plus de rythme. Peut-être grâce à des lumières plus travaillées et une mise en scène plus dynamique. Dernière nuance : le choix du titre du spectacle qui, s’il se comprend en cours de représentation, n’est finalement pas le maitre mot du propos.


Karine PROST - Avignon – 10 juillet 2023

Sans rien dire à personne

Avignon, Festival Off,

La petite caserne, 11h

Du 7 au 14 juillet - Relâche : 13 juillet

Mise en scène : Flavie Fontaine

Auteur : Florent Bugeau, aide à l'écriture : Laurie Catrix

Interprète(s) : Florent Bugeau

Photo ©marie charbonnier


57 vues

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page