top of page
  • Photo du rédacteurKarine Prost

Rideau !

Dernière journée de 2023, dernière représentation de l'année. Et dernière du Théâtre de la Passerelle. Avec l'éblouissante Marie Thomas dans "Retour aux souches" de Marc Favreau, dont elle sait si bien faire résonner / raisonner les mots et les truculences de langage. Une soirée ultime. Comme une cerise sur le gâteau de la création, du geste, de la parole. Et de la générosité.

 

Une fois n’est pas coutume, cet article se déclinera à la première personne du singulier. Une fois n’est pas coutume, je n’écrirai pas une critique mais un hommage. Hommage à 30 années de théâtre au cours desquelles j’ai eu l’honneur de suivre le travail de Michel Bruzat. De Copi et son inoubliable Frigo à Sol et sa langue sublime. En passant par Montaigne, Musset, Garneau, Siméon, Genet. Jarry, Fo et Rame, Calaferte, Tremblay, Brassaï, Couté, Dopagne, Mirbeau.

 

Comment pourrais-je oublier ces rendez-vous annuels au festival d’Avignon ? Comment pourrais-je oublier l’émerveillement des lumières, la justesse du jeu, la vérité d’une mise en scène ? Comment ne pas regretter tout ce qui a a pu faire de la Passerelle un engagement culturo-politique de choix. Celui des textes, de la recherche du partage et de l'intelligence. Avec toujours, la même soif d’humanité. Comme tout cela va me manquer !

 


Et vous tous, compagnons de la passerelle. Dolores, Franck, Marie, Flavie, Jean-Pierre, Lolita… vous dont j’ai eu le bonheur de croiser la route grâce à Michel. Vous êtes chacun des perles que je ne me lasserai pas d’admirer. Maintenant et toujours. 


Ce soir du 31 décembre 2023, le rideau va tomber sur un spectacle. Sur un théâtre. Et sur un pan de vie. Mais chaque crépuscule est la voie d’une nouvelle aurore. Quels que soient les chemins qui s’ouvrent ce soir, ils resteront pavés des mêmes intentions, des mêmes rêves, des mêmes absolus. Ils resteront forgés de toutes ces valeurs qui ont fait de Michel Bruzat, l’enseignant, le metteur en scène, l’homme qu’il est. Et j’espère que, longtemps, je serais invitée à partager de temps à autre ces nouvelles conquêtes.

 

D’ici là, de la jeune pigiste que j’étais à la femme devenue, voici en un bouquet de mots mon admiration pour le travail réalisé, mes remerciements pour des instants de théâtre magiques.  Et mon amitié, sincère. 


Karine PROST, Limoges, 31 décembre 2023


"Retour aux souches"

Théâtre de La Passerelle - Limoges

Avec Marie THOMAS

Mise en scène : Michel BRUZAT

Costumes : Dolorès ALVARES BRUZAT

Lumières et Photo © Franck Roncière

48 vues

Comentarios


bottom of page