top of page
  • Photo du rédacteurKarine Prost

Un grand trait d'humour (Belge...)

Reprendre « Un grand cri d’amour », pièce créée par Balasko et Berry, est une gageure qui n’a pas découragé la joyeuse équipe belge du « Clandestin ». Qui en signe une adaptation dynamique, légère. Et claquante !


Un comédien sur le retour, une pièce en mal de tête d’affiche féminine, un metteur en scène au bord de la crise de nerf, un agent pragmatique qui a du nez… Les ingrédients d’un facétieux cabotinages sont tous réunis. Et ils sont distillés avec une énergie de tous les instants par les comédiens du « Clandestin ».



Sans doute pourra-t-on regretter que la première partie de la pièce soit un peu trop criarde et surjouée. Certes, la pièce annonce un « grand cri » mais on manque de nuance dans le registre de jeu suffisamment longtemps pour que cela en devienne lassant. Seul Eric Décarpentrie pose son personnage avec une bonhommie nonchalante qui permet de contrebalancer les excès de ses partenaires.


Fort heureusement, la seconde partie de la pièce gagne en variation, les comédiens exploitent plus largement leur palette de jeu et permettent de se laisser glisser plus complètement dans l’histoire. On s’amuse alors vraiment des situations, des effets de mise en scène et des rebondissements du texte.


Et comme n’est pas Belge qui veut, on nous livre en bonus quelques petits surplus de drôlerie typique, en entracte et fin de représentation. A ne pas bouder !


Karine PROST - Avignon – 18 juillet 2023

Un grand cri d’amour

Avignon, Festival Off,

La petite caserne – 15h30

Du 7 au 29 juillet ; relâche les 13 et 22 juillet

Mise en scène : Dany Marbaix

Auteure : Josiane Balasko

Interprétation : Dominique Samain, Joël Drygalski, Eric Décarpentrie, Quentin Style

Photo ©DR

33 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page